Suivi Utilisateurs PRK-1U du 30.10.19

Mis à jour : janv. 22


Bonjour à toutes et à tous,


Aujourd’hui, nous allons parler de la différence entre le niveau fondamental, informationnel et le niveau énergétique de la réalité.

On parlera des différentes façons de normaliser ce qui n’est pas à la norme dans notre conscience, tant au niveau physique énergétique ou informationnel.

Comment passer du nettoyage à la normalisation pour arrêter de souffrir ?

Vous vous êtes également sans doute rendu compte que plus vous normalisez, plus vous avez accès au champ informationnel et donc plus vous traitez d’information.

Alors que faire de toute cette information et comment gérer notre temps dans la vie quotidienne avec ça ? On peut se sentir un peu affolé ? On reparlera de la différence entre « le vouloir » et « le juste ».

Enfin, nous verrons comment, à nous tous, nous sommes la solution et comment la coopération et l’échange peut vraiment nous aider à avancer, même si en apparence, nous pouvons avoir l’impression d’être ralentis.



1. Le fondamental est sans forme


Vous vous souvenez du processus de création de la réalité ? L’âme, par l’intermédiaire de l’esprit, envoie une intuition à la conscience. La conscience lui donne une forme. Et si cet évènement créé par la pensée permet à l’humain d’évoluer, que ce soit par la norme ou la dualité, alors il va se matérialiser dans la réalité physique.

La question est « Qu’est-ce qu’envoie véritablement l’âme vers la conscience ? ».

Car au niveau fondamental, nous sommes dans l’informationnel, le quantique, dans le champ unifié qui n’a pas de forme.

Donc l’âme ne peut pas envoyer vers la conscience quelque chose, une idée qui a déjà une forme.

En fait, selon ma compréhension des choses, l’âme envoie vers la conscience de la lumière contenant une information, un concept, et c’est la conscience qui va lui donner une forme correspondant à un événement.

Par exemple, si l’âme propose à la conscience d’expérimenter la faim, la conscience va alors former un événement dans le niveau intermédiaire de la réalité qui est le niveau de la pensée et cet événement peut être de nature très variable.

Ce pourrait être d’expérimenter la faim mais dans la joie et l’amour.

Qu’est-ce que c’est que expérimenter la faim dans la joie et l’amour ?


Et bien c’est quand vous étiez enfants par exemple et vous aviez faim en attendant le goûter. Votre grand-mère est en train de vous préparer un gâteau et vous sentez cette odeur délicieuse vous monter aux narines, vous allez dans la cuisine et elle vous sert une tranche encore chaude de gâteau au chocolat et vous sentez que vous avez faim tout à coup mais que vous allez pouvoir assouvir votre faim enveloppé de l’amour de votre grand-mère et de ce gâteau délicieux.

Vous expérimentez la faim dans la joie et l’amour, c’est une expérience lumineuse, très concentrée en lumière c’est-à-dire en amour et en information car c’est la même chose.

Ce qui constitue l’univers, c’est l’amour, c’est la lumière, c’est la joie, c’est l’information et ces quatre termes représentent la même chose à différents niveaux de lecture simplement.

Donc cette expérience est une expérience à la norme ou proche de la norme, c’est-à-dire de la perfection originelle, puisque très concentrée en amour, en joie, en information, et en lumière.

Mais votre conscience peut aussi faire l’expérience de la faim dans la dualité c’est-à-dire dans la souffrance. Par exemple vous vivez dans la rue, vous n’avez pas mangé depuis plusieurs jours et vous sentez votre estomac se tordre de faim.

Dans les deux cas vous aurez expérimenté la faim mais dans la deuxième situation, il y a beaucoup moins d’amour et de lumière et je ne vous parle même pas de la joie.

Ce qui veut dire qu’à partir du même concept suggéré par notre âme, notre conscience peut créer des expériences totalement différentes et dont la différence réside dans la gradation de lumière qu’elles contiennent.

Ces expériences vont de très peu de lumière à totalement lumineuses…

Dans nos vies, notre âme va nous suggérer d’expérimenter tous les concepts. Et c’est notre conscience qui décide si elle les expérimente dans la norme ou dans la dualité.

Le concept de la santé par exemple.

Vous pouvez décider d’aller faire une balade en forêt, commencer à courir et ressentir à quel point votre corps est merveilleux, fort, et en pleine santé en sentant l’air dans vos poumons et vos muscles fonctionner harmonieusement à chacune de vos foulées.

Vous aurez fait l’expérience de la santé à la norme.

Mais si votre conscience décide d’expérimenter la santé dans la dualité, alors peut-être que vous comprendrez le concept de la santé profondément parce que vous tomberez malade ou que quelqu’un dans votre entourage va tomber malade. Ou encore que vous deviendrez thérapeute…

Il est important de comprendre que même si, avant cette vie, vous avez programmé une maladie grave dans cette vie présente pour vous permettre de comprendre le concept de la santé, grâce à la structuration de votre conscience, vous pouvez changer votre destin et expérimenter la santé grâce à l’expérience de la norme de la santé sans passer par la dualité ou la souffrance.

En comprenant comment nous fonctionnons au niveau informationnel, en comprenant comment normaliser nos blessures, nous devenons maîtres de notre destin et nous annulons notre karma. En illuminant toutes ces expériences…

Nous explorerons dans toutes nos vies tous les concepts tels que l’amour, la beauté, la solidarité etc…

Et à chaque fois nous aurons le choix de comprendre ces concepts en faisant des expériences plus ou moins lumineuses, tendant plus ou moins vers la norme.

Alors pourquoi notre conscience ne crée pas uniquement des expériences lumineuses dans l’amour et la joie ?

Et bien tout simplement parce que n’étant pas encore assez structurée, elle est soumise à ses blessures personnelles et à la conscience collective et ses blessures collectives.

Vous vous rappelez ? La conscience est constituée de plusieurs parties. Une partie divine déjà parfaitement évoluée, et une autre partie non structurée qui comprend notre conscience individuelle blessée et la conscience collective blessée également.

Avant d’avoir entamé un chemin de développement personnel, la partie non structurée est plus grande que la partie divine et donc nous réagissons principalement en fonction des traumatismes, conditionnements, croyances limitantes de cette partie blessée de notre conscience.

Puis au fur et à mesure de notre évolution, notre conscience divine va prendre de plus en plus de place et nos choix seront de plus en plus alignés avec notre âme.

Voilà pourquoi il faut normaliser nos blessures et les conditionnements venant de nos expériences passées douloureuses afin de ne plus en subir les conséquences dans notre présent.

Tout homme est bon à la base. Puisque tout homme a été créé à l’image et à la ressemblance du créateur avec une âme. L’âme est toujours pure, elle n’est qu’amour, joie et lumière.

Cela me fait l’effet d’une baie vitrée. La vitre est toujours pure et transparente. Il peut y avoir une épaisse couche de poussière dessus mais si on enlève la poussière la vitre en dessous est toujours pure.

La conscience est comme cette vitre, c’est à nous d’enlever la poussière.

Le « mal », c’est juste un manque de connaissance et de lumière, un manque d’amour un manque de joie, un manque d’information.

Au fur et à mesure de son évolution, la conscience divine, c’est-à-dire la part de notre conscience qui est déjà parfaitement évoluée, va prendre de plus en plus de place dans notre conscience et donc nos décisions tendront de plus en plus vers la norme. C’est-à-dire que nos choix seront de plus en plus lumineux.

Jusqu’à être totalement lumineux, c’est la phase de réalisation, lorsque notre conscience réalise les désirs de notre âme à chaque instant dans la joie, l’amour, la paix et l’harmonie.



2. Les trois niveaux de nettoyage


A la séance de suivi précédente, on a beaucoup parlé justement du nettoyage. Je voudrais aller un petit peu plus profond encore et vous parler de la différence entre les trois niveaux de nettoyage.

Vous pouvez nettoyer à un niveau physique, à un niveau énergétique ou au niveau fondamental.

Au niveau physique, il s’agit d’évacuer les toxines. Ce que vous pouvez faire avec un jeûne, avec une mono diète ou encore avec toutes les techniques de détoxication connue.

Au niveau énergétique, il existe de très nombreuses méthodes de libération émotionnelle par le massage, par la parole, par la bioénergie bref le choix est vaste. Comment cela fonctionne-t-il de façon générale à ce niveau ? Et bien par l’une ou l’autre méthode, vous allez dissoudre la forme pensée toxique dans ce niveau intermédiaire de la réalité.

Cette forme pensée a été créée par la conscience non structurée au moment de l’évènement.

Un enfant qui manque se noyer va peut-être créer une forme pensée de peur de l’eau.

L’énergéticien va alors supprimer la structure énergétique de peur et éventuellement la remplacer par une pensée positive.

Dans tous les cas, quelque soit sa technique, l’action est locale et agit au niveau de la conscience, sur une information précise.

Ces méthodes ne travaillent pas sur la structuration de la conscience elle-même et donc la conscience peut ensuite reconstruire des structures de pensées de même nature, c’est-à-dire non constructives.

Au niveau informationnel, le nettoyage est appelé normalisation puisqu’il s’agit d’une remise à la norme, à la perfection originelle.

Il ne s’agit pas ici de supprimer la structure énergétique délétère mais de soutenir le développement de la conscience divine afin que ce soit elle qui influe sur nos choix et pas la conscience collective.

Nous allons apporter de la lumière à la structure énergétique pour la transformer sans la supprimer et cette illumination locale d’un évènement va transformer toute la conscience, va participer à sa structuration.

Et pour soutenir cette structuration de la conscience, nous nous servons de la lumière du niveau fondamental de la réalité, que Grigori Grabovoï appelle également macro-matière en matière d’éternité.

C’est cette macro-matière que nous envoie le dispositif PRK-1U en permanence.

Cette lumière va aller illuminer tous les événements de tous les domaines de notre vie, petit à petit pour les remettre à la norme. En parallèle, c’est comme si elle montrait le chemin à notre conscience divine qui prend de plus en plus de place dans notre conscience.

Les événements qui ne sont pas à la norme, contiennent peu de lumière. En se gorgeant de cette lumière et de cette matière d’éternité, ils reviennent à la norme.

Et c’est ce que nous vous nous témoignez tous, vous les utilisateurs du dispositif, dans votre vie, chacun à votre niveau et chacun à votre rythme mais nous recevons des témoignages absolument extraordinaires tous les jours.

Plus de joie, plus d’amour, plus de santé, plus de ressenti, plus de conscience…

Cette matière d’éternité, vous l’émettez déjà mais en faible quantité. Le dispositif capte celle-ci, l’amplifie et vous la retransmet.

Grâce à ça, vous commencez à percevoir tout ce qui n’est pas à la norme dans votre vie et à le normaliser.



3. Ne plus accepter de souffrir


Et voilà où je voulais en venir. Lorsque vous sentez que quelque chose n’est pas à la norme dans votre vie que vous souhaitez le normaliser, prenez le réflexe de le faire dans la lumière et dans l’amour.

C’est-à-dire de ne même pas envisager de le faire dans la douleur, la souffrance, c’est terminé ça !

Un nettoyage énergétique peut être difficile car souvent il arrive que la structure énergétique à supprimer revienne à la conscience ou par des symptômes dans le corps physique.

Et cela peut être pénible. De plus cela ne vous garantit pas que vous ne reproduirez pas ensuite le même schéma à nouveau. Puisque votre conscience n’aura pas forcément évolué de façon globale, elle aura juste effectué la suppression de ce schéma particulier.

Alors bien sûr, vous vous sentirez mieux après mais ce n’est pas dit que vous ne referez pas une expérience du même type plus tard.

Alors que lorsqu’on normalise un événement au niveau informationnel, on ne travaille pas de façon locale mais globale. On travaille avec la lumière et l’amour et ça ne peut pas faire mal.

Refusez tout simplement de souffrir !

La souffrance n’est la plupart du temps pas dûe à l’évènement lui-même d’ailleurs mais à la perception qu’on en a.

Alors, on peut tout d’abord changer sa perception des évènements. Mais on peut aussi changer directement les évènements ! Choisir d’autres évènements pour sa vie !


Donc si je résume, il y a 2 façons de ne pas souffrir:

- Soit changer la perception que l’on a de la situation ( par exemple, relativiser et voir le bon côté des choses)

- Soit choisir d’autres évènements et les matérialiser.


Nous sommes tous responsables de ce que nous vivons et nous avons toujours la possibilité de faire un autre choix plus harmonieux même quand la situation nous paraît insoluble !

Pour cela, il nous faut contrôler la réalité !

En travaillant avec les méthodes informationnelles, vous allez illuminer l’événement bloquant, le rendre plus lumineux et cette lumière va aider la conscience divine à se développer de plus en plus.


Imaginez une toile d’araignée. Vous la touchez d’un côté et c’est comme si votre doigt lui transmettait de la lumière et que cette lumière se répand dans toute la toile. C’est comme ça que je le visualise…

On ne supprime pas, on transforme. On met juste de l’amour, de la lumière et de la connaissance là où il en manque.

Lorsque vous tournez vos yeux en sens inverse des aiguilles d’une montre en regardant les 3 lentilles sur le dispositif, vous captez cette matière, cette lumière qui vous permet de faire cette normalisation.

Et en illuminant de plus en plus votre conscience, celle-ci commence à produire elle-même de plus en plus de lumière…

Au bout d’un moment, vous n’aurez plus besoin du dispositif pour normaliser vous-même de façon permanente et automatique tous les événements de votre vie qui ont besoin de l’être.

Vous allez prendre l’habitude d’amener de la lumière et de l’amour à tout ce qui vous entoure à commencer par vous-même et votre corps physique.


Mettez-vous des post-it dans toute la maison s’il le faut.

Normalisez en tout temps, donnez-vous et donnez autour de vous toute la lumière, l’amour et la joie dont le monde a besoin.



4. Traiter plus d’informations


Et que se passe-t-il quand notre conscience se structure ?

Et bien plus notre conscience est structurée et plus elle est capable de traiter un grand volume d’informations à une vitesse de plus en plus rapide.

Un peu comme la baie vitrée dont on a parlé tout à l’heure laisse beaucoup mieux passer la lumière une fois qu’on a enlevé la couche de poussière.

Si vous normalisez toutes vos blessures, elles ne vous empêcheront plus de capter l’information de votre âme, du niveau fondamental.

Plus nous normalisons toutes les zones de notre conscience et donc tous les événements de notre vie, et plus nous développons notre potentiel. C’est-à-dire que notre conscience est capable de traiter de plus en plus d’informations à une vitesse de plus en plus grande.

Vous l’avez sans doute remarqué, depuis que vous utilisez le dispositif PRK-1U, votre pensée est beaucoup plus rapide, et étant donné que votre conscience est connectée à votre âme, vos pensées, vos paroles et vos actions sont beaucoup plus souvent plus à la norme qu’avant.

À ce moment-là, il y a souvent le même phénomène qui se produit.

Le mental peut avoir peur de cette nouvelle quantité d’information à la norme à traiter.

D’un coup, vous pouvez avoir l’impression d’un tsunami qui vous arrive et avoir l’impression que vous allez être complètement débordés.

Par exemple, le nombre de choses géniales dans votre vie augmente.

Et votre mental vous dit : « Comment vas-tu faire pour trouver du temps pour faire chacune de ces choses, nous n’avons déjà pas assez de temps ! »


Vous vous rappelez de la formule E=VS ?

C’est la formule de la réalité universelle démontrée par Grabovoï. Vous trouverez tout un article sur cette formule dans la partie blog de notre site Internet Science of Eden.

E correspond à l’énergie mais aussi à la capacité de votre conscience de matérialiser la réalité à la norme.

V c’est le volume d’information que peut traiter votre conscience et S c’est la vitesse à laquelle elle peut le faire.

Ce qui signifie que si V, le volume d’information, augmente parce que vous avez structuré votre conscience, alors, E, votre capacité à matérialiser des événements à la norme pour votre réalité, augmente aussi.

Autrement dit, cela veut dire que lorsque cette quantité d’information arrive, que vous avez un nombre incroyable de choses à faire, étant donné que votre conscience est plus structurée, elle va matérialiser des événements dans votre réalité qui vont permettre à toute chose de se passer dans la fluidité et l’harmonie. À condition que vous ayez conscience de ce processus et que vous ayez confiance en celui-ci.


Je vous donne un exemple.

Plus j’évolue, et plus ma conscience traite un grand volume d’information. Ce qui signifie que je comprends de plus en plus de choses et que je peux mener un nombre d de choses à faire ou à penser de plus en plus grand.

Au début j’ai été complètement paniquée. J’avais l’impression que la liste de ce que j’avais à penser ou à faire rallongeait et qu’elle allait me submerger.

Puis j’ai compris que je pouvais matérialiser les conditions nécessaires à ce que tout se passe dans la joie l’harmonie et l’amour.

J’ai travaillé avec mon dispositif en lui demandant que tout se passe bien et que j’ai le temps pour tout faire. J’ai demandé également la normalisation de mes émotions et de mes peurs.

Et je constate avec joie que depuis que je ne lutte plus contre le temps, que je fais les choses les unes après les autres comme elle se présente dans ma vie, tout en usant de mon discernement pour éliminer les choses qui ne sont pas à la norme et qui n’ont donc aucune utilité, alors j’ai toujours le temps de faire tout ce que j’ai à faire.

Essayez, et vous verrez que ce n’est pas un problème.


Dans le module 4 de la formation à laquelle certains d’entre vous ont souscrit déjà, nous étudierons plusieurs méthodes pour apprendre à dilater le temps et à en faire un allié… Nous apprendrons à ce moment-là à contrôler la réalité grâce au temps.

Il est important également, pour ne pas se laisser piéger par le temps , d’essayer de sentir le plus possible ce qui est juste et les désirs de notre âme.

Essayer de ne plus vouloir quelque chose à tout prix mais sentir ce qui est juste et le temps pour le faire. En vous mettant petit à petit à l’écoute de votre âme, il y a déjà eu une séance de suivi sur ce sujet, vous sentirez ce qui est une priorité et vous contrôlerez la réalité pour lâcher le reste.

De cette façon, notre vie devient petite à petit une succession d’actes d’amour et de joie et l’on peut voir cet amour et cette joie en toute chose.

Tout peut nous mettre en joie à condition que ce soit le désir de notre âme…

Etre à l’écoute de son âme, avoir confiance dans le processus, essayer d’être toujours plus en conscience de soi…



5. Coopérer


Lorsque nous avons l’impression de ne pas avoir assez de temps ou d’énergie, nous pouvons avoir tendance, par peur d’être ralentis encore, à nous couper de l’autre pour avancer plus vite.

J’ai appris dernièrement cette phrase: « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Et je me suis rendue compte qu’effectivement j’avais cette tendance, quand je me sentais vraiment débordée, à essayer de m’enfermer dans ma bulle en pensant que je serais plus efficace.

Ces derniers mois, j’ai compris qu’au contraire, rester en lien dans les moments un peu plus compliqué était vraiment magnifiquement aidant.

Car dès que nous échangeons avec quelqu’un avec tout notre amour, et particulièrement avec quelqu’un que nous aimons, un échange d’informations et de lumière se produit, et sans un mot parfois notre niveau vibratoire remonte, à tous les 2.

Une conversation de quelques minutes, même sans aucun rapport, nous redonne l’information de la norme et de l’amour.

Nous normalisons notre peur grâce à l’autre, par l’autre, parce que nous sommes un.

C’est pour cette raison qu’il est vraiment important de prendre contact les uns avec les autres, nous tous agents de lumière, pour nous soutenir mutuellement dans cette démarche d’évolution.

Pour pouvoir avancer tous ensemble vers l’éternité…


Vous trouverez dans l’onglet contact de notre page Internet Science of Eden, un formulaire « Groupe de partage » et vous pouvez si vous le souhaitez nous envoyer vos coordonnées. Nous créerons des groupes par région très prochainement, nous sommes en train de trier actuellement toutes vos coordonnées et de les classer pour vous regrouper.

N’hésitez pas à rejoindre ces groupes…

C’est bien sûr complètement gratuit et aucun prérequis n’est nécessaire pour y participer.


La formation de neuf mois « Evoluer avec Grigori Grabovoï » est aussi un moyen de se retrouver, il y a d’ailleurs un forum spécialement créé à cette occasion sur la plate-forme de formation.

Cette formation est extrêmement complémentaire avec l’utilisation du PRK-1U.

En effet, vous y découvrirez les bases de l’enseignement et bien plus encore puisqu’il y a une centaine de vidéos de 30 minutes et des dizaines de méthodes pour contrôler la réalité avec votre dispositif.

Votre dispositif vous permettra d’intégrer l’enseignement de la formation de façon beaucoup plus rapide, d’augmenter votre ressenti durant les pratiques est également de matérialiser beaucoup plus facilement vos objectifs.

Ressentir ce qui se passe pendant les contrôles de la réalité est déjà en soi un contrôle de la réalité.

Cette formation nous permet donc d’avancer tous ensemble pendant neuf mois.

Vous avez encore deux jours pour vous inscrire.

Vous trouverez le formulaire d’inscription sur la page d’accueil de notre site et si vous avez la moindre difficulté, n’hésitez pas à nous envoyer un message et nous vous aiderons à vous inscrire.



6. Pratique


Et maintenant, une fois n’est pas coutume, nous allons parler juste quelques minutes d’une des méthodes expliquées par Grigori Grabovoï avant le pilotage de groupe.

Vous savez qu’avec votre contrat de connexion à distance ou avec un appareil physique, vous avez accès au pilotage de groupes trois fois par semaine.

Avant ces pilotages auquel participent des gens du monde entier, il y a la diffusion d’un petit speech préenregistré de Grigori Grabovoï de quelques minutes.

Il y en a cinq différents.

Aujourd’hui je vais vous traduire le deuxième.


Volontairement je ne vais pas vous donner d’explication pour vous laisser découvrir par vous-même ce que vous ressentez ou percevez en faisant cet exercice. N’hésitez pas à nous envoyer vos retours par mail.

Je vais vous donner une façon de faire qui correspond à mon interprétation du moment mais vous comprendrez peut-être cet exercice tout à fait différemment. Ne vous focalisez donc pas sur mes consignes et sentez-vous libre de l’interpréter à votre façon. Ce que je vous donne est juste une piste d’inspiration. Tout est juste.

Nous mettrons la transcription de cette vidéo sur le site Internet dans la partie blog et donc vous pourrez la retrouver à cet endroit et en PDF à télécharger pour les utilisateurs de la formation.

Les autres méthodes expliquées par Grigori Grabovoï avant les pilotages de groupe seront détaillées dans l’information en ligne de neuf moi.

Je vais juste vous donner donc maintenant les consignes et vous pourrez ensuite les retrouver par écrit sur le site pour faire cet exercice.

Cet exercice est un exercice qui est destiné à augmenter vos capacités de pronostic de contrôle et donc de matérialisation de la réalité.

Vous utiliserez donc le mode 2 de votre appareil physique, ou sur les appareils de votre connexion à distance, l’appareil qui ne clignote pas dans la fente en bas à gauche.


Pour commencer l’exercice, Grigori Grabovoï nous propose de fixer d’abord la petite lentille et le chiffre quatre, puis la lentille suivante dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et le chiffre sept, et enfin le chiffre neuf et la troisième lentille.

Pour cela vous pouvez le faire de différentes façons. Par exemple vous pouvez fixer le chiffre qui se trouve à côté de la lentille puis fixer la lentille en gardant le chiffre en tête. C’est la première partie de l’exercice.

À noter qu’ils ne donne pas spécialement d’indications concernant le moment où il faut le faire, vous pouvez donc le faire si vous préférez à la fin de l’exercice.


Deuxième partie de l’exercice :

Choisissez un objectif à matérialiser.

Ne vous mettez pas trop près de votre appareil ou de votre ordinateur peut être 40 cm.

Voyez les trois lentilles devant vous et visualisez votre objectif derrière les trois lentilles…

Puis envoyez trois rayons lumineux à travers les lentilles, un dans chaque lentille et visualisez qu’après être passé par les lentilles, ces trois rayons vont converger en un point à l’endroit de votre objectif.

Ainsi les lentilles vont concentrer des milliers de fois la lumière de votre pensée et ainsi accélérer d’autant la matérialisation de votre objectif…

© 2020 par Science of Eden.

Protection des données

Impressum

conditions utilisation

NOUS CONSULTER

Science of Eden

www.scienceofeden.com