Pilotage à travers les zones éloignées de la conscience

Mis à jour : mai 13



Application au covid-19 du pilotage à travers les zones éloignées de la conscience :



Cette douzième semaine de l’année 2020, le centre de Belgrade diffuse au début des séances de pilotage de groupe le court webinaire de Grigrori GRABOVOI (GG) intitulé : « L’utilisation du dispositif pour le développement des concentrations de la vie éternelle à travers l’utilisation des zones éloignées de la conscience ».


Il y a eu ces derniers jours plusieurs propositions de méthodes et pilotages pour agir au niveau du corona virus dénommé Covid-19. Je fais bien sûr référence à celles mentionnées dans la récente intervention de GG ce 19 mars dans le cadre de l’organisation initiée par Stefano Candela en Italie, de même celle qu’il a par ailleurs diffusé avec l’utilisation de sphères incluant les 4 structures fondamentales (Ame, esprit, conscience et notre corps physique) en interaction avec la Clairvoyance Contrôlante et la Clairvoyance de Pronostic, celle également émanant du docteur V. Konev transmise par Ariane Bouche lors d’un récent webinaire Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=pX1HhrSzQ-8&feature=youtu.be ) en filiation de l’enseignement de GG relatif à « la création du monde par l’Amour ».


Ceux/celles qui ont approché de manière suffisante les enseignements de GG ne seront pas surpris de cette diversité qui fait résonance avec la multiplication des technologies, autrement dit des méthodes de pilotage, diffusées au fil des années dans ses ouvrages ou séminaires ; sans compter celles liées aux séquences numériques.


Ayant appliqué ce jour même la technologie décrite dans le webinaire « sur l’utilisation des zones éloignées de la conscience », j’ai eu à cœur de faire partager par le présent article la manière dont j’ai utilisé cette technologie dans le contexte actuel lié au Covid-19. Il n’y a aucune intention de ma part dans ce mouvement à prétendre innover, puisque chacun sait bien que rien n’est créé ex-nihilo, ni à vouloir se poser en alternative aux récentes indications de Gribori GRABOVOI. Il s’agit dans le descriptif ci-après plutôt de proposer un assemblage méthodologique lié à cette technologie présentée dans ce webinaire, avec l’utilisation des zones éloignées de la conscience.


Cette technologie requiert la disponibilité d’un PRK-1U, soit l’appareil physique soit une connexion à distance, étant donné qu’à la suite de ces webinaires d’introduction aux pilotages de groupe un PRK-1U s’affiche sur l’écran de notre matériel informatique (PC, Smartphone ou bien tablette).


Le principe de base de ce pilotage est de définir un intervalle de temps pour la concentration que l’on va effectuer. On peut par exemple choisir 10 minutes. Cette « sélection du temps » va se faire, être projetée de manière simultanée à la création d’une ligne virtuelle entre les deux pôles de plus l’infini et de moins l’infini. Ces pôles correspondent visuellement, sur le PRK-1U que nous voyons, respectivement à la lentille proche des chiffres 278, et pour la suivante celle proche des chiffres 9063.


Nous définissons ainsi une ligne temporelle (de 10 mn de concentration) entre ces lentilles, laquelle constitue un repère physique puisque bien visible, par-dessus laquelle nous superposons une ligne intemporelle entre moins l’infini et plus l’infini. Ceci correspond à la déclaration de GG comme quoi : « Toute valeur physique finie a une nature suivante infinie».


A noter que cette ligne intemporelle est comme projetée derrière l’écran, ou l’appareil physique, depuis l’intervalle de temps lié aux deux lentilles précitées. Ceci représente bien la dimension finie de notre réalité physique qui se prolonge dans la dimension infinie par la relation que nous avons créée avec notre conscience. Par cette considération nous passons d’une vision 2D à une réalité en 3D par cette géométrie constituée entre le plan du PRK-1U (ou de notre écran) et le plan de l’espace tracé par notre conscience dans l’infini.


Ensuite, le principe est de formuler notre objectif qui va être impulsé dans la lentille proche des chiffres 145. Ceci se pratique par la concentration de notre pensée avec la projection de photons (la pensée est lumière) dans cette petite lentille. Par l’application des technologies liées aux brevets de GG pour ce dispositif PRK-1U il va y avoir une interaction entre les éléments lumineux correspondant à l’information projetée dans cette lentille et les deux lentilles de la ligne « temporelle ».


Quelle que soit la disposition des lentilles sur le PRK-1U que nous avons devant nous, notre esprit peut concevoir la ligne « temporelle » des deux premières lentilles comme la base d’une pyramide, et celle où nous réalisons l’impulsion de l’objectif comme le sommet de cette géométrie. C’est ce que nous voyons physiquement. N’oublions pas toutefois de considérer qu’il y a une projection dans l’infini de cette structure là où l’information de notre objectif commence à agir sur tout ce qu’englobe cet espace (infini).


Au sein de cet espace se situe donc évidement notre planète et tout ce qui s’y trouve ; les Hommes … et évidemment les virus qui circulent par divers moyens. Puisque nous nous situons par notre Conscience dans l’infini il est assez aisé de voir cela d’un seul mouvement perceptif, dans une vision globale quasi immédiate. Ce point de l’immédiateté et globale perception est extrêmement important.


Je vais ici m’approcher de certains éléments évoqués par GG dans son intervention aux Italiens : lorsque il propose dans l’une de ses trois méthodes de « voir l’information que ce virus porte ». Il poursuit même en disant que si l’on peut discerner et comprendre le but de cette information alors le virus se transforme et devient inoffensif. J’ai entrepris d’appliquer cette proposition sans hélas avoir de résultat pour l'instant ! Toutefois j’ai retenu que le principe que le virus peut devenir inoffensif à la suite d’une mutation, suite à une transformation intrinsèque.


C’est l’objectif que j’ai donc introduit dans cette petite lentille lors de mon pilotage. L’information qui m’est ensuite revenue depuis l’infini m’a permis de préciser mon pilotage, à savoir que pour introduire une structure d’information nouvelle dans celle du covid-19 (ou de tout autre virus) il faut non pas le repousser mais l’intégrer à la réalité de notre monde dans le même mouvement d’Amour qui a créé initialement le monde et qui le renouvelle à 10 puissance 17 fois par seconde ! Cette pratique se rapproche de celle qui a été transmise par Ariane sous l’indication du Dr Konev.


J’ai donc modifié l’information de mon pilotage en renvoyant dans la petite lentille (celle au « sommet de la pyramide ») cette impulsion d’inclure le covid-19 dans ce mouvement d’amour universel partout où il peut se trouver en ce moment sur la terre. Ensuite, j’ai fixé mon esprit au centre de cette pyramide représentée par ces trois lentilles, tout en visualisant l’ensemble dans une vision flottante. Ce point au centre de la pyramide où j’ai concentré la vision de notre planète avec la présence du virus inclus dans l’Amour de la création, m’a fait ressentir la transmutation telle qu’elle peut se produire dans la chambre du roi au centre de la pyramide de Guizeh, selon certains écrits ésotériques issus de la tradition primordiale.


Gardant cette vision bien stable dans ma conscience, j’ai alors dans un mouvement de très grande rapidité introduit dans la structure d’information du virus la séquence de l’amour divin 8888, puis celle de la norme absolue de la santé 1814321 avec donc l’intention de faire transmuter la nature du covid19.


La première séquence est comme un fer de lance, un moyen puissant de pénétrer les couches extérieures du virus afin de frayer comme un chemin pour introduire en son centre la seconde séquence de la norme absolue de la santé. Par ce mouvement, l’information se trouvant précédemment au centre de sa structure est projetée vers les « parois extérieures » et d’une certaine façon progressivement se délite.


Ce qui est vraiment important dans cette opération c’est la vitesse d’exécution. Nous entendons parfois GG dire de faire tel processus « avec une « rapidité absolue ». Ceci est en rapport avec sa formule E = V S ( où l’Energie est égale au Volume d’information traité selon la Vitesse mise en œuvre). Si donc nous voulons traiter un très grand volume d’information, tel que c’est le cas pour pouvoir toucher toutes les structures de ce virus actuellement actif dans de multiples lieux et organismes sur notre planète, il nous faut alors le faire avec une très très grande vitesse d’exécution, proche de celle de 10 puissance 17 fois par seconde pour justement réussir à introduire dans cet espace de temps infinitésimal la nouvelle information là où nous le projetons : dans le cas présent celles des 2 séquences numériques précitées dans la structure même de ce virus. Cela se présente au sein de notre conscience un peu comme une impulsion, un très très bref éclat de lumière porteur de l’information voulue.


La suite du pilotage est de maintenir cette concentration jusqu’à concurrence de la limite du temps défini au début, soit dans l’exemple ici = 10 minutes. Il est possible de percevoir dans le futur cette mutation, transmutation, du virus comme étant réalisée concrètement ; de le percevoir avec une absolue certitude par notre clairvoyance.


Ce qui est particulièrement intéressant dans cette technologie d’utilisation des zones éloignées de la conscience, c’est que suite à chaque impulsion projetée (dans la petite lentille proche de 145) nous avons un retour d’information depuis l’infini. Ce retour nous renseigne « intuitivement » via notre clairvoyance sur ce qu’il convient de modifier dans notre pilotage, c’est-à-dire dans la construction de notre l’objectif et donc dans l’information qu’il nous faut transmettre pour le réaliser au mieux. C’est en quelque sorte un dialogue qui s’établit entre l’infini et le fini, entre le créateur et notre conscience dans un mouvement de co-création de la réalité.



Espérant que ce partage soit profitable au plus grand nombre.


A tous et toutes dans la lumière de l’Ame.



Nota :


En anticipation des possibles, voire des probables, remarques contradictoires sur l’approche et les modalités de ce pilotage, je me permets de préciser en premier lieu que la peur nourrit toujours l’objet auquel elle se rapporte, nonobstant qu’au plan physique elle affaiblit les défenses immunitaires de l’organisme.


De manière adjacente, le fait de lutter contre quelque chose le renforce bien évidemment dans sa structure par l’énergie qui lui est ainsi transmise ; les arts orientaux nous donnent quelques belles démonstrations à ce sujet. La destruction n'est jamais une résolution, l'intégration est solution en tant que dis-solution par assimilation du marginal dans le Tout.


Plus fondamentalement, l’intégration par l’Amour de tout ce qui nous semble en opposition est sensiblement la voie que prônent les spiritualités à travers tous les âges de l’Humanité. Il s’agit certes d’un chemin de constant dépassement (de soi) car rien n’est vraiment aisé dans ce parcours d’évolution co-créatrice du monde auquel notre âme nous appelle.

0 vue

© 2020 par Science of Eden.

Protection des données

Impressum

conditions utilisation

NOUS CONSULTER

Science of Eden

www.scienceofeden.com