Les séries numériques de Grigori Grabovoï

Mis à jour : janv 18

Les séquences numériques ou séries numériques sont des outils créés par Grigori Grabovoï afin de permettre à la fois de contrôler la réalité, (c’est-à-dire influencer la réalité positivement pour tous, en tenant compte de l'interaction de tous les éléments du Monde) de façon plus efficace et rapide sur des objectifs précis, tout en structurant et en développant la conscience.





Les séries numériques de Grigori Grabovoï



Les séquences numériques ou séries numériques sont des outils créés par Grigori Grabovoï afin de permettre à la fois de contrôler la réalité, (c’est-à-dire influencer la réalité positivement pour tous, en tenant compte de l'interaction de tous les éléments du Monde) de façon plus efficace et rapide sur des objectifs précis, tout en structurant et en développant la conscience.


Par sa clairvoyance, il les perçoit en un instant et les retranscrit pour nous aider dans notre évolution. Il a ainsi mis sur papier plus de 25'000 séries numériques pour différents besoins.


Les méthodes de contrôle de la réalité de Grigori Grabovoï sont appelées technologies.

Les séquences numériques sont donc une technologie qui représente peut-être 5% de son travail mais c’est la partie de son travail la plus connue car elle est facile à mettre en œuvre et donne des résultats rapidement pour peu que quelques recommandations d’usage soient respectées.


Vous pouvez tout à fait amplifier les effets des séquences numériques en les combinant avec l’utilisation du PRK-1U.




Définition 


Les séquences numériques sont des formes pilotantes. Qu’est que cela veut dire ?


Cela veut dire que leur utilisation a un effet puissant de contrôle de la réalité, qu’elle permet de modifier la réalité pour la ramener à la norme, à la perfection originelle, en amplifiant la concentration de votre pensée (Grigori Grabovoï l’appelle « Bio-signal ») en rapport avec l’élément associé à la séquence numérique.


L’univers a été créé avec seulement 10 matériaux de base, 10 vibrations lumineuses différentes, qui sont comme les ingrédients de la recette de l’univers.

Ces ingrédients, qui ont donc des structures vibratoires différentes, sont symbolisés par les chiffres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 8, 9 et 0.


Tout élément de l’univers est donc constitué au niveau informationnel de ces 10 vibrations différentes en proportions variables.


La séquence numérique, ou série numérique d’un élément, correspond à sa recette parfaitement réussie, à la norme.


Exemple : Si la série numérique du gâteau parfaitement réussi était 12345, cela voudrait dire qu’il contient un peu de 1, un peu de 2, un peu de 3, un peu de 4, un peu de 5, en proportions variables.


Même si vous êtes gourmandes, ne notez pas cette série, je ne suis pas sûre qu’elle existe.

L’ordre des chiffres, leur répétition, la combinaison des chiffres, tout ceci donne à la séquence numérique des propriétés spécifiques à l’élément qu’elle représente.


La connexion à la vibration de cette séquence numérique, en la lisant, en l’écoutant ou en la récitant, nous permet également d’accéder directement à la localisation de cette vibration spécifique dans le champ informationnel, comme un GPS qui nous conduit au bon endroit!


Au moment où vous commencez à énoncer la série numérique en conscience, votre pensée va capter la probabilité, l’événement qui y est associé dans le niveau fondamental d’organisation de l’information et si vous répétez assez souvent ce processus en respectant certaines règles, votre objectif va se matérialiser.



1er avantage de cette méthode : Pas de déformation possible


L’un des nombreux avantages de cette méthode est que c’est une méthode informationnelle donc que l’information utilisée est forcément à la norme, c’est-à-dire à la perfection originelle, puisqu’elle provient du niveau fondamental de la réalité.

(Si vous ne suivez pas tout, vous pouvez vous référer aux précédents articles du blog « Science of Eden »).


Et la vibration à laquelle la conscience s’est connectée va donc se matérialiser sans subir de déformation au passage.


Exemple : Nous avons envie de mieux communiquer avec notre partenaire.


Nous pouvons avoir cette envie en surface mais avoir des colères refoulées qui posent des résistances et nous empêchent de contrôler la réalité de façon efficace. En travaillant avec la séquence numérique de la communication, nous shuntons le mental et notre conscience ne peut pas déformer notre action et freiner notre efficacité puisque nous travaillons directement avec le niveau fondamental de l’information, qui ne peut être déformé.



Autre avantage : Travailler précisément même sur une zone difficile à visualiser


Les séquences numériques sont également très pratiques lorsque vous souhaitez travailler sur une zone du corps physique avec précision.


Si vous devez travailler sur une partie précise d’un organe et que vous avez du mal à la visualiser ou à la ressentir physiquement dans votre corps, la séquence numérique associée à la guérison de cette partie du corps vous connectera précisément à sa localisation dans le champ informationnel et vous permettra de travailler plus efficacement et rapidement.


Exemple : Le docteur vous dit que vous avez un problème au détrusor. C’est un muscle de la vessie. Vous ne savez ni le localiser, ni le ressentir. Il vous suffit alors de repérer la séquence numérique du détrusor à la norme dans « Le guide de régénération de l’organisme par la concentration sur les nombres » de Grigori Grabovoï et de vous concentrer dessus pour matérialiser votre détrusor à nouveau à la norme.



La séquence numérique nous donne donc des informations sur un élément comme une carte d’identité, sur sa composition comme une recette de cuisine et sur sa position dans le champ informationnel comme un GPS.


L’univers peut d’ailleurs être perçu comme une suite infinie de séquences numériques, qui correspond à la mise les unes à la suite des autres des séries numériques représentant tous les éléments de l’univers.

Cette suite numérique est infinie car tous ses éléments, comme l’humain d’ailleurs , sont en évolution perpétuelle et infinie.



Matérialisation de la réalité en 2 étapes


La matérialisation d’un évènement grâce au contrôle de la réalité, avec ou sans séquence numérique, se fait en 2 étapes.

La première, c’est la captation de la probabilité de notre choix dans le champ informationnel grâce à notre pensée et grâce à une intention claire ou une séquence numérique.

La deuxième, c’est la densification de cette information, jusqu’à ce qu’elle se transforme tout d’abord en énergie au niveau optique puis soit identifiée comme la réalité matérielle par nos neurones. Cet évènement se produit alors dans notre vie réelle…



Fonctionnement des séries numériques


Lorsque nous pilotons avec une séquence numérique, notre pensée se connecte directement au bon endroit dans le champ informationnel dès lors que nous ressentons la vibration des chiffres en les lisant, les récitant ou les entendant. Donc la première étape est grandement facilitée. Même si nous ne savons pas visualiser notre intention hyper clairement, la séquence numérique va nous amener directement au bon endroit, c’est un magnifique GPS, dont on peut se servir tant qu’on ne connaît pas parfaitement le chemin.


Lorsque l’information contenue dans un élément de notre réalité n’est pas à la norme, a été déviée de sa perfection originelle, c’est la quantité de lumière qu’il contient qui est fortement diminuée. Cette quantité de lumière a diminué à cause des limitations de notre conscience.


La séquence numérique correspondante, est comme un modèle parfait de la vibration de cet élément, qui contient toutes les informations à la norme dont il a besoin pour vibrer correctement et la quantité de lumière optimale.


Lorsque nous nous connectons à cette série numérique par notre pensée, son information et sa lumière commencent à normaliser la zone ou l’évènement correspondant par l’intermédiaire du travail de l’Esprit, qui, nous l’avons dit, organise toute la réalité. 


Et si nous sommes connectés assez longtemps à cette information, elle fait son travail d’harmonisation jusqu’à ce que l’élément soit à nouveau à la norme de façon durable.


L’information dysharmonieuse est remplacée par l’information harmonieuse vibrée par la série numérique associée.


Et en passant, la séquence numérique, par sa vibration de norme, structure et développe la conscience en nettoyant les optiques associés et en les réalignant de façon à ce qu’ils ne freinent plus le passage de la lumière de l’information mais au contraire l’amplifient et la matérialisent à la norme.

Des nettoyages s’opèrent, les zones d’ombre sont mises en lumière et le norme est de nouveau là.


Les séries numériques nous permettent donc d’avoir des résultats sur des objectifs précis mais aussi de structurer et de développer notre conscience. Elles sont des instruments d’évolution. Elles nous permettent de mieux sentir l’action de notre Esprit, d’élargir toutes nos perceptions extra-sensorielles, et d’approfondir l’interaction et les liens entre l’Ame et l’Esprit. 


Les séquence numériques ont donc beaucoup d’avantages…

Voyons comment optimiser leur efficacité…



Doser sa pratique en fonction de son niveau de conscience 


On trouve beaucoup de choses sur internet qui peuvent même paraître 

parfois contradictoires. 

En réalité, tout est juste, c’est simplement une question de niveau de conscience.


Prenons l’exemple d’un enfant qui commence son premier cours de piano et qui demande au professeur : « Je peux jouer une sonate de Mozart ? »

Soit le professeur va lui répondre que c’est impossible, soit il va lui dire que oui il peut, s’il y arrive… 

Les 2 réponses paraissent contradictoires et pourtant les 2 réponses sont justes dans la réalité de la personne qui les prononce, car elles sont fonction de ses croyances.


De la même façon, on se pose toujours beaucoup de questions concrètes au départ sur la pratique des séquences numériques et la réponse varie en fonction de votre expérience et de votre niveau d’intégration de cette technologie…


Si vous demandez si une séquence numérique peut être efficace si elle est lue une seule fois, certains vous diront que c’est impossible et certains vous diront que cela dépend de la structuration de votre conscience et donc de la concentration de votre pensée, de la profondeur de votre foi et de l’état d’amour dans lequel vous vous trouvez à ce moment-là.

Jésus matérialisait du poisson ou du pain en un instant mais en sommes-nous capables pour le moment ?

N’oubliez pas que tout est possible mais que le fait de ne pas se surestimer et de commencer modestement et sans attentes particulières permet d’avoir de bons résultats qui vont s’amplifier rapidement …

Il est donc sage de doser sa pratique en fonction de son niveau de conscience.


Essayez sur de petites choses, notez mentalement vos résultats et au fur et à mesure, votre confiance dans l’efficacité du processus va grandir et vos résultats seront de plus en plus probants. Vous êtes entrés dans un cercle vertueux !

Au contraire, si vous visez trop haut, ce peut être une tentative d’auto-sabotage inconsciente de votre part. Vous n’aurez pas de résultats, ce qui va vous plonger dans le doute, ce qui va ralentir le processus et donc vous n’aurez pas de résultats etc… 

Vous entrez dans un cercle vicieux.


Les astuces que je vais vous donner concernent donc différents niveaux de conscience, ne prenez que ce qui est juste pour vous …

Alors commençons par le début…


Toute l’information de l’univers est contenue dans chaque chiffre


Quand on se sert des séquences numériques, Il faut comprendre que ce n’est jamais la Série numérique en elle-même qui travaille mais l’humain qui l’utilise. La séquence est juste l’instrument de travail qui permet d’obtenir le résultat escompté.

Un peu comme si vous achetiez une guitare et que vous attendiez qu’elle fasse de la musique seule.

Il faut la manier, sentir le mouvement juste dans votre corps, l’ajuster à vous et vous ajuster à elle. Ressentir et s’entraîner. Et ce n’est qu’après tout cela que vous pourrez produire une mélodie harmonieuse.

Et de la même façon, deux personnes se servant de la même guitare n’obtiendront pas du tout la même qualité musicale en fonction de leur expérience, de leur état d’esprit et de leur persévérance.

L’avantage de la séquence numérique, c’est qu’elle est déjà totalement à la norme. Vous n’avez plus qu’à apprendre à vous en servir et à la ressentir.

Vous avez dans les mains un matériel de top niveau !



Une série numérique se compose de plusieurs chiffres mis dans un certain ordre, il y a des séquences numériques de 2 chiffres et d’autres beaucoup plus longues jusqu’à plus de 25 chiffres par exemple.


Plus la série est longue, plus elle est spécifique, ciblée. Plus spécifique ne veut pas dire plus puissante mais plus localisée sur un élément précis.

Les Séries numériques de la santé les plus simples à ressentir sont celles à 7 chiffres. On ressent plus facilement leur interaction avec la réalité, avec ses éléments.



Mais quelque chose de très intéressant à retenir, c’est qu’étant donné que l’univers est holographique, c’est-à-dire que la totalité de son information est contenue dans chacune de ses parties, cela veut dire que toute l’information à la norme de l’univers est contenue dans chaque chiffre.


Bien sûr, chaque chiffre a une vibration particulière mais contient aussi la totalité de l’information.


Il est évident que le travail sera plus efficace, rapide et précis si nous travaillons avec la séquence numérique qui correspond à l’événement précis qui dysfonctionne dans notre réalité mais imaginons que nous ne trouvons pas la série numérique optimale ou que nous ne l’ayons pas sur nous au moment où nous devons l’utiliser, nous pouvons alors utiliser n’importe quelle série numérique, si possible une avec laquelle nous sommes habitués à travailler.


Pourquoi de préférence une avec laquelle nous sommes habitués à travailler ? Tout simplement parce que notre conscience reconnaît sa vibration et que le fait d’avoir conscience du travail, c’est-à-dire de l’action de l’Esprit, amplifie son efficacité.


Vous pouvez également vous servir des 2 séquences numériques du jour, tirées du livre « Exercices de concentration et d’expansion de la conscience » de Grigori Grabovoï.


Nous pouvons donc dire que toute l’information de tout l’univers est contenue dans chaque chiffre de chaque séquence numérique.

Mais à la fois, chaque séquence numérique a sa vibration spécifique.

Comment est-ce possible ?

C’est un peu comme nous, les humains…

Nous avons tous en chacun de nous, en notre âme, toute la sagesse universelle, nous sommes constitués de toute l’information de l’univers et en même temps, nous avons chacun notre propre vibration, notre propre parfum.

Notre spécificité est définie par l’agencement de toutes ses vibrations.

Tout comme la spécificité de chaque séquence numérique est dûe à la combinaison unique des vibrations de chaque chiffre.

Le tout est contenu dans chacune des parties mais le tout est plus grand que la somme de ses parties. 1 + 1 = 3.

Nous sommes faits des mêmes éléments mais leur mélange subtil et leur ordre précis nous donne de nouvelles propriétés.

Comme un pianiste qui appuie sur les touches de son piano dans un ordre établi pour créer une mélodie. Et dont la vibration propre bonifie l’effet qu’elle produit sur nous.

Voilà pourquoi l’ordre des chiffres est important, il change le contrôle.


Et comme un pianiste qui écoute et réécoute la mélodie pour la comprendre, l’intégrer et même comprendre l’état d’esprit du compositeur, plus on se sert d’une séquence Numérique, plus on la comprend, plus on l’intègre et plus elle s’imprègne en nous.



En pratique


Donc nous choisissons une ou plusieurs séquences numériques liées à notre objectif ( Ou notre séquence numérique préférée ) et nous commençons à piloter.


Pour cela, nous pouvons d’abord nous préparer, en nous installant confortablement, en prenant conscience de notre respiration, de notre corps, de notre état émotionnel et énergétique.


Vous pouvez le faire à tout moment de la journée.

Si vous le faites le matin avant même d’ouvrir les yeux par exemple, vous bénéficiez d’un mental plus calme peut-être et vous avez moins de risque de vous endormir pendant votre pratique.


Mais vous pouvez également le faire dans l’urgence, en faisant autre chose à la fois si les circonstances l’exigent, tout est possible. L’important est de sentir ce qui est juste pour vous dans l’instant.


Donc vous vous préparez, vous êtes dans un état d’être totalement calme, paisible et vous allez commencer avec une pratique simple, par exemple lire à haute voix une séquence numérique chiffre par chiffre en faisant une petite pause s’il y a des espaces dans la séquence.



L’action de l’esprit


En récitant vos séquences numériques, je vous invite à observer attentivement toutes vos perceptions, toutes vos sensations.


À ce moment-là, l’Esprit commence à réorganiser, à restructurer l’information sur laquelle vous travaillez grâce à cette séquence numérique.


Lorsque nous travaillons de façon mécanique, sans essayer de sentir l’action de l’Esprit, nous travaillons avec notre conscience, avec notre logique.


Mais étant donné que notre conscience n’est pas parfaitement structurée, nous obtiendrons moins de résultats que si nous nous focalisons sur l’action de l’esprit.


L’esprit est tout à fait intelligent et il n’a pas besoin de notre soutien logique pour agir parfaitement et précisément.


Il comprend exactement ce qu’il a à faire et dans quel ordre.


Notre rôle, à ce moment-là, est tout simplement de lâcher prise, de ressentir et de faire confiance au processus en restant dans un état d’être le plus paisible possible, et en essayant de garder un mental calme et sans pensées parasites.


En sentant l’action de l’esprit dans le travail avec les séquences numériques, nous étendons les effets de cette action à tout l’univers.


La lumière de notre esprit est en contact avec notre âme et se trouve à 3 cm de notre corps mais elle se propage à la fois en même temps dans tout l’univers et ne perd aucune connaissance lors de sa propagation.


L’esprit embrasse l’infini en permanence. Il est diffusé dans tout l’espace et le temps.

Lorsque nous travaillons de cette façon, nous structurons de plus en plus notre conscience et nous évoluons très rapidement.


Notre corps physique est constitué de la lumière de l’esprit compactée, en quelque sorte.

Notre corps physique se recrée à chaque instant.


Et c’est notre esprit qui réorganise en permanence tous les processus physiques du corps.

Ainsi, avant de nous endormir, c’est l’esprit qui prépare notre corps au sommeil, et avant de nous réveiller, c’est lui qui prépare notre corps au réveil.


L’esprit participe à tous les processus physiologiques du corps et nous n’avons rien d’autre à faire que de lui faire confiance pour qu’il puisse travailler pour remettre notre corps à la norme ainsi que tous les événements de notre vie.


Il le fait d’ailleurs à chaque instant puisqu’il contrôle toutes les cellules de notre organisme. Au moindre dysfonctionnement, il s’active pour rétablir la norme, discrètement mais nous pouvons le sentir si nous y prêtons attention.


Lorsque nous sommes malades ou qu’une partie de notre corps est douloureuse, nous avons le choix entre nous plaindre et nous focaliser sur la douleur ou nous focaliser sur la guérison et la sensation que nous procure le travail de l’esprit qui est déjà en train d’agir pour que nous allions mieux.


Plus nous nous entraînons, plus nous affûtons nos perceptions, et plus nous devenons conscient de son action que nous ressentons de mieux en mieux chaque jour.


Et plus nous sommes conscients de cela, plus notre conscience va le mémoriser et sera capable de le reconnaître.


En reconnaissant le travail de l’esprit par nos sensations, nous amplifions son action et donc notre pilotage est de plus en plus efficace.


Chaque action de l’esprit peut être ressentie comme une vibration à l’intérieur de nous et le fait de le ressentir peut également nous mettre en communication avec d’autres réalités c’est-à-dire qu’il peut nous servir à élargir toutes nos perceptions extrasensorielles.


Souvenez-vous de l’expression « état d’esprit ».

Elle est tout à fait juste. Quand vous ressentez une vibration subtile dans votre corps lorsque vous écoutez une chanson que vous aimez, ou même des frissons, lorsque vous regardez un tableau magnifique ou même un paysage, c’est l’esprit, en interaction avec votre âme que vous sentez à ce moment-là en vous….


Il y a donc plusieurs façons de travailler avec les séquences numériques. Vous pouvez le faire avec votre conscience, c’est-à-dire par la force de votre volonté, en multipliant les séquences et les répétitions et en vous concentrant très fortement sur chaque chiffre et sur le processus souhaité, ou vous pouvez travailler avec l’esprit, c’est-à-dire en essayant de ressentir le plus profondément et le plus finement possible l’action de l’esprit, ce qui n’est pas du tout la même façon d’agir.


C’est un peu la même chose que deux personnes qui ont une réaction différente face un problème.


Imaginons que ces deux personnes viennent de rater leur avion.

L’une va immédiatement essayer de réfléchir à toutes les solutions possibles de façon logique et va tenter de multiples actions pour corriger la situation en essayant de trouver un autre avion, une autre solution de transport etc.


L’autre, va se mettre dans un état d’intériorité, et entrer en contact avec l’action de l’esprit et avec l’intelligence de la vie pour que celle-ci puisse trouver une solution à laquelle peut-être la conscience logique n’aurait pas pensé. Laisser venir une synchronicité.

Ce sont deux façons différentes d’agir, l’une va plutôt faire et l’autre plutôt Etre et laisser émerger une solution créative.


De la même façon, si vous avez une plaie et que vous souhaitez contrôler la réalité pour une meilleure cicatrisation, vous pouvez enchaîner les technologies l’une après l’autre à un rythme effréné ou vous pouvez utiliser une seule séquence mais la ressentir en vous profondément, sentir la caresse de l’esprit à l’intérieur de vous et le laisser vous aider à cicatriser.


Dans le deuxième cas, votre rôle consiste principalement à rester dans un état vibratoire propice à l’action de l’esprit, c’est-à-dire un état d’être calme, paisible, et attentif.


Bien sûr, il ne nous est pas demandé de ressentir toutes les actions de l’esprit à chaque instant car le nombre d’actions qu’il effectue en tout temps temps est infini.


Mais la séquence numérique est un instrument qui nous sert à nous accorder et à détecter les actions de l’esprit concernant un objectif concret. Les actions qu’on doit comprendre.


Lorsque nous commençons à ressentir son action, c’est signe que nous avons bien évolué.

Et au fur et à mesure de nos pratiques, nous sentirons des sensations de plus en plus fines, de plus en plus profondes, car les ressentis associés aux actions de l’esprit sont illimités.


Lorsque nous avons reconnu ces sensations, il nous suffit de les mémoriser et de les recontacter pour aller mieux instantanément.


Ainsi, à chaque désagrément, nous nous mettons dans cet état d’esprit et automatiquement, nous commençons à contrôler la réalité pour qu’elle revienne à la norme.

C’est aussi simple que ça.


Notre conscience se structure de plus en plus et un jour, nous n’avons plus besoin de méthodes particulières pour contrôler la réalité ni même de séquences numériques puisque notre instrument de pilotage est notre propre perception et notre biosignal revenu à la norme.


Nous ne créons rien, nous découvrons juste que nous possédons en nous cet instrument extraordinaire qui nous permet de normaliser toute la réalité.

Pour ressentir l’action de l’esprit, nous pouvons nous concentrer sur l’espace qu’occupe le corps.


En nous concentrant sur cet espace, nous pouvons ressentir l’action de l’âme et de l’esprit, puisque tous les deux s’y trouvent.


Les sensations ressenties peuvent apparaître dans la zone du symptôme traité mais également dans toute autre zone du corps.

Ces sensations peuvent être subtiles ou très présentes.

Cela fonctionne pour tout type de problème. L’esprit nous permet de normaliser tout problème physique et tout événement de notre vie. Et nous permet de rester en bonne santé.


Le plus important est d’assimiler l’algorithme du travail.

De sentir comment pratiquer efficacement.

Ensuite, tout devient simple.


Peu importe si vous utilisez des séquences liées à la santé ou d’autres, le mécanisme est le même.


Le fait de savoir contrôler par l’esprit n’importe quelle situation nous ouvre des possibilités infinies.


Vous pouvez varier vos pratiques avec les séquences numériques en les visualisant de différentes façons.


Par exemple, vous pouvez les visualiser écrites sur un mur devant vous.


Ou bien, vous êtes en haut d’une colline et vous visualisez la séquence tout en bas de la colline assez loin.


Ou encore, vous vous placez dans une sphère et vous visualisez la séquence numérique tout autour de vous écrite sur la face intérieure de la sphère.


- Ou vous visualisez un cube devant vous avec la série numérique écrite sur une des arêtes.


- Vous lisez les combinaisons chiffrées et en même temps vous sentez ou vous visualisez que les cellules de votre cerveau sont en train de se régénérer. Pendant une minute, vous sentez que toutes les cellules de votre cerveau sont éternelles.


- Vous pouvez écrire la séquence « Succès dans tout : 71 042 » sur vous avant de passer un examen, un entretien d’embauche ou avant de demander un prêt à votre banquier.


- Ou visualiser la séquence numérique dans l’organe à normaliser.


Vous pouvez également écrire la séquence numérique directement sur la peau, ou sur un sparadrap. Si vous êtes plutôt kinesthésique, c’est-à-dire que votre canal de clairvoyance est plutôt basé sur vos ressentis internes corporels, vous pouvez réécrire des dizaines de fois la séquence numérique de votre choix.


Vous pouvez la lire à haute voix ou la réciter mentalement, vous pouvez la chanter, l’écrire sur la vitre de votre douche, sur un papier dans votre portefeuille ou dans votre passeport, sur la bouteille d’eau que vous buvez ou sur un papier sous votre oreiller.

Bref, n’a de limite que votre imagination !


Encore une chose sur les séquences numériques. On a dit tout à l’heure que la matérialisation d’un événement se faisait en deux temps.


Notre pensée capte d’abord cette probabilité dans le champ informationnel puis elle la densifie jusqu’à sa matérialisation.


Pour capter la probabilité dans le champ informationnel, en fonction de la concentration de notre pensée, cela peut prendre plusieurs jours pour certaines personnes.


Cela fonctionne un peu comme une échelle télescopique de pompiers.


Chaque jour, lorsque vous faites votre concentration, vous déployez un barreau de l’échelle.

Mais si vous ne vous concentrez pas pendant une journée, le barreau redescend.


Donc, premier jour, vous vous concentrez, deuxième jour, vous vous concentrez, troisième jour, vous oubliez, quatrième jour, vous doutez, cinquième jour, vous vous concentrez, sixième jour vous vous concentrez, septième jour, vous en avez marre et finalement en une semaine, vous n’avez même pas effectué cette première étape de captation de la probabilité dans le champ informationnel.


Bien sûr, cette première étape peut être effectuée en une fois si votre pensée est assez concentrée et votre conscience déjà bien structurée.

Jésus matérialisait du pain ou du poisson instantanément car sa pensée était très concentrée et donc les deux étapes d’intention et de densification de l’information se produisaient en un instant.


Mais si vous n’êtes pas Jésus, il vous faudra sans doute un peu plus de temps et c’est pour cela qu’on conseille aux débutants, lorsqu’ils font leur concentration avec les séquences numériques, de le faire tous les jours, c’est-à-dire au moins une fois par 24 heures, pour ne pas laisser le barreau de l’échelle redescendre.


Un mot maintenant ,sur les sensations que vous pouvez ressentir ou ne pas ressentir pendant vos pilotages quand vous travaillez avec les séquences numériques ou avec une autre technologie, avec ou sans PRK-1U.


Certains d’entre vous ont lu les témoignages sur notre site Internet « Science of Eden » et s’attendent à avoir les mêmes sensations dès la première utilisation de l’appareil ou dès la première concentration avec les séquences numériques.

Pour sentir quelque chose, il faut tout d’abord être connecté à son corps et pas à sa tête.

Pour cela, un mental calme, clair, est nécessaire, ce qui n’est pas évident si on ne s’y est jamais entraîné par exemple en méditant.


D’autre part, certaines personnes ont peu de ressentis parce qu’elles ont beaucoup de carapaces, de protection, que leur conscience à placé en elle pour justement les empêcher de ressentir.


Pourquoi ça?


Tout simplement parce que la conscience a identifié que sentir pouvait être douloureux au niveau physique ou au niveau psycho émotionnel.

Soit parce qu’elles sont hypersensibles au fond d’elle-même, soit parcequ’elles ont subi un choc affectif ou émotionnel, ou encore vécu un traumatisme physique douloureux ou une maladie.


Cela peut être aussi tout simplement par manque d’estime de soi-même.


Lorsque l’on ne s’aime pas assez, une partie de nous en souffre énormément et pour ne pas sentir cette souffrance, notre conscience nous coupe de nos sensations pour nous éviter de ressentir cette douleur.


Pour toutes ces raisons, vous pouvez ne pas sentir grand-chose voire rien du tout durant vos premières séances de contrôles de la réalité avec ou sans appareil.


Cela n’a aucune importance. Vos sensations peuvent bien sûr amplifier le travail mais certaines personnes n’ont aucune sensation et beaucoup d’effets dans la vie.


Donc si vous ne sentez pas grand-chose, au début, continuez à persévérer et les sensations viendront quand vos carapaces commenceront à fondre et que vous commencerez à vous aimer et à vous écouter.


Car lorsque vous commencerez à être à l’écoute de vous-même, vous n’aurez plus besoin de ces protections pour ne pas être blessés puisque vous prendrez soin de vous.


Et vous commencerez à sentir à ce moment-là et de plus en plus chaque jour…


Il y a aussi évidemment une question d’expérience. Les personnes qui ont le plus de ressentis sont souvent celles qui en ont fait leur métier et qui sont clairvoyantes depuis 30 ans.


Comme lorsque nous jouons d’un instrument de musique, nous nous exerçons et nous progressons .


Personne ne s’attend à ce qu’un débutant au piano soit immédiatement un virtuose si ?

Ici, l’instrument de musique, c’est votre corps et ses ressentis.

Pourquoi cela devrait-il être différent ?


Alors ne vous jugez surtout pas, soyez bienveillants avec vous-même et accordez-vous du temps…

Quelques précisions pratiques et questions souvent posées…


Pourquoi y a-t-il parfois plusieurs séquences numériques pour la même problématique ?

Tout simplement parce que elles sont tirées et traduites du russe est que certains mots en français correspondent à plusieurs mots en russe et inversement…

Sentez la séquence numérique qui vous fait le plus d’effet ou s’il y en a plusieurs qui corresponde à l’objectif que vous traitez, utilisez les toutes.


Est-il important de respecter les espaces et si oui pourquoi parfois les séquences numériques sont notées avec des espaces et d’autres fois sans ?


Les espaces numériques font partie de l’identité vibratoire de la séquence numérique mais s’ils ont été omis ou qu’ils ne sont jamais mentionnés comme par exemple dans le moteur de recherche du site « Vivement la nature », cela ne va pas annihiler l’effet de la séquence numérique. Respectez les lorsque vous les voyez et ne vous focalisez pas là-dessus lorsqu’ils n’y sont pas.


Et si je ne trouve pas la série qui correspond au problème que j’ai à normaliser ?

Pour un problème particulier, c’est mieux de prendre une série spécifique mais si vous ne l’avez pas sous la main, vous pouvez prendre une série plus générale comme on l’a dit auparavant.


Vous pouvez utiliser plusieurs séquences numériques pour le même problème, spécifiques et plus générales en pensant à y ajouter la séquence numérique du macrosauvetage 319 817 318 pour étendre les effets de votre pratique toute l’humanité.

Et augmenter l’efficacité de votre pilotage.

Vous pouvez mélanger différentes séquences numériques, il n’y a pas d’effets secondaires comme lorsque l’on prend plusieurs médicaments en même temps.

Vous pouvez travailler autant que vous le souhaitez, il n’y a pas d’overdose possible.

En terme de durée et de fréquence, cela dépend de l’urgence de votre objectif et de sa « difficulté ».


Il vaut mieux travailler dans un bon état d’être moins longtemps plutôt que de travailler de façon acharnée ou de façon mécanique.


Mais dans tous les cas, pour avoir de bons résultats, quand on débute, il est nécessaire de le faire un peu tous les jours et même beaucoup si besoin.


Le PRK-1U peut vous permettra de travailler beaucoup moins longtemps pour le même résultat si vous combinez son utilisation avec les séquences numériques.


Comment soutenir la guérison de quelqu’un en utilisant les séquences numériques ?


Tout simplement en visualisant cette personne en pleine santé et en posant l’intention que votre pratique avec les séquences numériques l’aide à retrouver cet état si sa conscience le désire. Travailler comme d’habitude en gardant cette attention et cette visualisation en tête.


Le pilotage aura alors un effet sur vous et sur elle à la fois. Il n’est pas nécessaire de demander le consentement d’une personne pour travailler sur elle avec des méthodes informationnelles puisque c’est sa conscience qui décidera directement si elle prend l’information que vous lui transmettez ou pas…


Un dernier paragraphe pour les utilisateurs du PRK-1U et les façons de combiner celui-ci avec l’utilisation des séquences numériques.


Pour cela, nous pouvons utiliser principalement deux méthodes. Vous aurez préalablement enregistré


La première, c’est tout simplement d’écouter les séquences numériques que vous aurez préalablement enregistré sur un dictaphone tout en tournant votre regard dans les lentilles en sens inverse des aiguilles d’une montre comme d’habitude.


Si vous êtes seuls, vous pouvez enregistrer vous-même vos séquences numériques sur un enregistreur vocal et vous les repasser en boucle.



Je vous remontre l’image de l’appareil :




Il existe également une seconde façon de combiner les séquences numériques avec le PRK-1U. Est-ce que vous voyez les chiffres qui se trouvent à côté des lentilles de votre appareil? Si ce n’est pas le cas, il faudra travailler la séquence numérique de la norme de la vue.


En haut de la petite lentille à droite, vous voyez les chiffres 145, à côté de la lentille en haut, à gauche les chiffres 278, et à côté de la lentille du bas les chiffres 3609.


Et bien cette fois-ci, lorsque vous entendrez les chiffres des séquences numériques vous aurez préalablement enregistré, vous allez fixer la lentille qui se trouve à côté du chiffre énoncé.


Comme si vous lanciez un rayon laser depuis votre regard ou votre espace de pensées, au niveau de votre front, vers la lentille qui se trouve à côté du chiffre énoncé.


Et vous passez comme cela de lentille en lentille sans suivre un sens prédéfini.


Si vous travaillez par exemple sur la séquence 71042, vous allez fixer la lentille en haut à gauche puisque le sept se trouve à côté, puis la lentille en haut à droite puisque le 1 se trouve à côté, puis la lentille en bas, puis la lentille en haut à droite puisque le 4 se trouve à côté, puis la lentille en haut à gauche puisque le 2 se trouve à côté.


Vous fixez avec intensité les lentilles tout en essayant de ressentir l’action de l’Esprit dans votre corps ….


Nous vous avons mis une petite liste de séquence numérique dans un autre article de ce blog pour que vous puissiez explorer un peu tous les domaines qui vous intéressent avec les cette liste est loin d’être exhaustive puisqu’il y a plus de 30 000 séquences numériques.


Pour vos recherches, n’hésitez pas à aller consulter le moteur de recherche de séquence numérique du site « vivement la nature ». C’est un site gratuit, sans pub et nul besoin d’entrer votre adresse mail pour faire vos recherches.


Voilà, cette fois je crois que vous savez tout, je vous souhaite un merveilleux travail avec les séquences numériques de Grigori Grabovoï et vous dis à bientôt !




© 2020 par Science of Eden.

Protection des données

Impressum

conditions utilisation

NOUS CONSULTER

Science of Eden

www.scienceofeden.com