E=VS de Grigori Grabovoi

Mis à jour : janv 18

Einstein, en 1905, offre au monde scientifique la formule E= mc2. Par rapport à la physique classique et aux formules de Newton, c’est déjà une révolution, en ce sens que la formule d’Einstein fait la corrélation entre Energie et matière.




L'inspiration du mois


E=VS

Einstein, en 1905, offre au monde scientifique la formule E= mc2 .


Par rapport à la physique classique et aux formules de Newton, c’est déjà une révolution, en ce sens que la formule d’Einstein fait la corrélation entre Energie et matière, puisque m, la masse, représente en fait la quantité de matière présente. C représente la vitesse de la lumière.


E= mc2 nous montre que dans chaque chose, que nous prenions 1g d’épinards ou 1g de sable, il y a de l’énergie puisque "E", l’énergie, est directement proportionnelle à m, la masse ou quantité de matière.


En 1998, Grigori Grabovoï obtient son diplôme de doctorat de physique à Moscou, où le jury est composé de 140 académiciens du monde entier.


La soutenance dure environ 7 heures, en présence de 16 directeurs d’établissements d’enseignement supérieur. Une avalanche de questions lui sont posées.

L’académicien Nikitine (qui, avec Korolev, a mis en orbite les premières fusées spatiales) l’interroge sur sa formule de la réalité universelle E=VS et son rapport avec E=mc2, la théorie de la relativité générale d’Einstein.


Grigori Grabovoï lui explique que la formule d’Einstein est un cas particulier de la sienne.

Il lui démontre alors sa formule mathématiquement et lui expose les preuves techniques suite aux nombreux essais concluants effectués par des appareils.


Ayant compris que la formule de Grigori Grabovoï est plus générale que celle de la relativité, les membres du jury signent, à l’unanimité, le rapport de soutenance.



Essayons de comprendre les implications de ces 2 formules :


Selon la formule d’Einstein, la quantité d’énergie est directement proportionnelle à celle de matière présente.


Ce qui veut dire que si il y a présence de matière, il y a forcément présence d’énergie.

E=mc2 donc m=E/c2 ce qui signifie que la matière n’est que de l’énergie qui s’est densifiée, qui a réduit sa vitesse.


A un certain niveau de densification, cette énergie est reconnue et interprétée comme de la matière par nos neurones qui lui donnent une interprétation visuelle (une image), cognitive (un sens) et un sensorielle (un ressenti).


C’est cette interprétation globale que fait notre cerveau que nous appelons la réalité physique !


Einstein a dit : « Concernant la matière, nous nous sommes trompés. Ce que nous avons appelé matière n'est que de l'énergie qui a ralenti sa vibration afin d'être perceptible par nos sens. Il n'y a pas de matière, tout vibre à des niveaux particuliers. »

Et ce postulat est fondamental.


Autre implication de cette formule :


La vitesse de la lumière appelée c dans la formule d’Einstein étant très importante, on peut facilement comprendre la quantité d’énergie phénoménale dégagée avec très peu de matière.


Exemple avec 1 g de matière : 1g de matière peut produire 90 000 milliards de joules. Cette réaction a été exploitée pour produire de l’énergie dans les centrales nucléaires grâce à la fission de l’atome et ses réactions en chaîne…


Mais elle a également ouvert la porte à des niveaux de destruction impensables. On pense aux catastrophes nucléaires bien sûr mais tout simplement au niveau le plus fondamental, on pourrait parler de la destruction de l’atome, et donc du vivant, engendrée par la bombe atomique.


Grigori Grabovoï parle beaucoup du risque nucléaire. Le danger le plus sérieux réside dans l’explosion nucléaire car c’est la seule chose qui peut endommager l’âme humaine. Il y a également un risque de répercussions énergétiques néfastes pour tout l’univers.


La formule d’Einstein, en mettant en relation l’énergie et la matière, aurait pu faire comprendre à tous les scientifiques beaucoup plus tôt le fonctionnement de la réalité, c’est-à-dire, comme nous l’avons dit plus haut, que la matière n’existe pas en tant que telle.

Au lieu de cela, les hommes ont joué aux apprentis sorciers et ont créé une arme de destruction massive et une source d’énergie polluante pour la planète, avec son cortège de déchets radioactifs.


Mais revenons maintenant à la formule de Grigori Grabovoï qui vient compléter la précédente…

E=VS



Selon Grabovoï, chaque élément de l’univers est constitué d’information et chacun, même le plus petit, possède une conscience.


Le plus haut niveau d’élaboration de cette information est celui de la conscience humaine.

Chez l’humain, la conscience est une structure tripartite constituée de la conscience collective ( partagée avec tous les autres êtres humains ), de la conscience divine ( partie déjà « à la norme », ce qui veut dire dans le langage grabovien, à la perfection originelle ) et d’une partie de notre conscience qui est individuelle et en cours de structuration .


Le but de notre passage sur terre est notre évolution et cette évolution passe par le développement et l’élévation de cette partie individuelle, jusqu’à ce qu’elle atteigne le niveau de connaissance de l’âme, qui est sage et contient toutes les connaissances sur nous et sur tout l’univers.



Pourquoi cette formule E=VS est-elle aussi extraordinaire et que veut-elle dire en quelques mots ?


Tout d’abord, détaillons ses termes :


E est l’énergie, V est le volume d’information que la conscience peut traiter et S ( speed en anglais ), la vitesse à laquelle la conscience peut traiter ce volume d’information.

Les physiciens quantiques ont compris depuis déjà quelques années que c’est notre conscience qui crée notre réalité.

La formule E=VS nous explique que la production d’énergie E est proportionnelle au volume d’information que peut traiter la conscience et à la vitesse à laquelle elle perçoit cette information.


Or, nous avons dit juste un peu avant qu’énergie et matière sont liées.

Et que la production d’énergie peut donc engendrer une production de matière…


E=VS signifie que la production d’énergie dépend du volume d’information traité et de la vitesse de traitement donc de la structuration et du développement de notre conscience.

Si nous associons les 2 formules, on obtient E=mc2=VS donc m=VS/c2.


Ce qui signifie que la création de matière et donc de toute notre réalité physique est directement dépendante de notre niveau de conscience.


Le volume d’information traité par notre conscience est directement lié à la structuration de notre conscience.


Plus notre conscience se développe et plus nous traitons un volume important d’information.


La vitesse de traitement de cette information dépend de plusieurs paramètres mais savez-vous quelle est l’information qui a une vitesse de traitement instantanée ?


C’est l’amour…


Et l’amour est également le matériau de constitution de tout l’univers.

Ce qui signifie que plus vous êtes en contact avec l’amour qui sous-tend tout le champ informationnel et toute la création et plus vous avez la capacité d’être créateur de votre réalité.


Qu’est-ce qu’une conscience bien structurée et développée ?


C’est une conscience alignée avec les désirs de l’âme et qui crée donc une réalité « à la norme ».


Elle ne crée et ne perçoit pas la réalité à travers le filtre de ses blessures, de ses croyances et de ses conditionnements parce qu’elle a intégré ses expériences et mis en lumière ses zones d’ombre, provenant du passé.


Elle a une vision beaucoup plus large, qui englobe tous les paramètres la concernant elle, mais également les paramètres concernant son environnement.

Cela lui permet, grâce à sa clairvoyance et son pronostic de contrôle, de choisir la meilleure option concernant la création de la réalité, pour son évolution et l’évolution de l’humanité, à chaque instant.


Une conscience très structurée produit une pensée très concentrée.

Grigori Grabovoï nous explique que la pensée est un biosignal électromagnétique, une onde lumineuse.


Une pensée très concentrée est une pensée porteuse d’un volume très important d’information perçu en une seule impulsion, avec une vitesse de traitement quasi instantanée .


Lorsque la pensée est émise par la conscience, cette information se densifie pour former de l’énergie puis de la matière.

Une conscience structurée crée donc une réalité à la norme.

Tout l’enjeu de l’humanité actuellement est donc de structurer sa conscience pour pouvoir accéder à une réalité plus belle pour tous, pour interagir avec le monde de façon harmonieuse en permanence.


Ainsi, tous les évènements de la vie seront constructifs et positifs et assureront la sécurité et le développement de chaque élément du monde.


L’homme a été créé pour améliorer le monde en permanence.


Une conscience collective structurée crée une réalité collective harmonieuse et évolutive.

Une réalité où règnent la joie, l’amour, la pleine santé et l’abondance pour tous et pour chacun…


Cette élévation du niveau de la conscience collective, c’est le fameux saut quantique dont tout le monde parle.


On en reparle le mois prochain ?



«  Retrouvez-nous pour découvrir le dispositif lors d’une journée de présentation près de chez vous . Toutes les dates ici : www.scienceofeden.com/agenda »





La série numérique du mois


TOUT est possible 519 7148

Nous baignons dans un champ vibratoire informationnel dans lequel toutes les probabilités " à la norme ", ( c'est à dire optimales pour tous ), existent.


Mais parfois, nous avons tendance à l'oublier...

En nous connectant à cette série numérique, notre conscience s'ouvre au champ des possibles et des solutions créatives et harmonieuses peuvent émerger.


Car il ne faut jamais oublier que quelque soit la situation, même si elle paraît insoluble ou désespérée, ou que nous avons l'impression que la résolution de la problématique se fera au détriment d'un des deux protagonistes, il existe TOUJOURS une solution harmonieuse pour soi et pour tous.


Lorsque l'on comprend cela, il ne reste plus qu'à trouver cette solution.


Cette séquence numérique est alors très utile pour faire surgir de nouvelles idées constructives lorsque nous avons l'impression d'être dans une impasse.


Ou que nous sommes en désaccord avec quelqu'un, ou encore que nous avons l'impression que nous n'arriverons jamais à terminer une action entamée.


Pour trouver des idées, du courage, ou de l'espoir...



© 2020 par Science of Eden.

Protection des données

Impressum

conditions utilisation

NOUS CONSULTER

Science of Eden

www.scienceofeden.com